Venez découvrir notre coin de pays

Ami(e)s d’Europe, cousines et cousins de France, le Québec vous ouvre ses bras et vous offre une expérience vacance rustique et en tout confort, ici, en Mauricie, en pleine nature, à Saint-Mathieu-du-Parc.

Territoire sans limites, fouetté et caressé par des saisons jalouses de leur différence, fendu d’un fleuve immense, le Québec représente un monde de découvertes. Ses lacs innombrables, ses forêts de sapins et d’érables et ses montagnes anciennes invitent au ressourcement. En région, comme dans la municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc, la nature est omniprésente. Tantôt, c’est la verdure et l’eau qui vous parlent, tantôt ce sont ses couleurs de feu, puis sa neige qui vous enveloppent et vous envoûtent. Dans des décors encore enchanteurs, nous, les Mathieusaintois, avons tissé un art de vivre simple, mais non dépourvu de saveurs…

Et nous vous accueillons chaleureusement. Au village, en forêt, près de lacs, le B&B Gîte Chambre Chalet vous attend et vous propose différentes formules d’hébergement pour des vacances hors de l’ordinaire. Plein air, plaisir et détente assurés.


Saint-Mathieu-du-Parc

Notre municipalité tient son nom de sa première paroisse, fondée le 21 septembre 1872, journée de la Saint-Matthieu (avec deux « t »), et de la magnifique zone naturelle protégée (parc national de la Mauricie) dont une des entrées se trouve chez nous. Le territoire municipal s’étend sur 228 km2 dans la partie nord de la MRC de Maskinongé, laquelle est incluse dans la grande la région de la Mauricie. Notre population était de 1 445 habitants en 2014, pour une densité démographique de 6,7 hab./ km2. C’est donc dire qu’ici vous ne risquez pas de marcher sur les pieds de quelqu’un! La ville de moyenne importance la plus proche est Shawinigan, au sud-est. Elle est située à une vingtaine de kilomètres en voiture (par la route 351) du village de Saint-Mathieu-du-Parc, lequel se trouve dans le secteur sud de la municipalité.


La région de la rivière Saint-Maurice

Le principal axe de la région administrative et touristique de la Mauricie est la vallée d’une puissante rivière, la Saint-Maurice. Ce cours d’eau explore plus de 550 km dans la forêt, du nord au sud, avant de se jeter dans le fleuve Saint-Laurent au niveau de la ville de Trois-Rivières. Juste avant, plus haut, elle aura plongé dans le légendaire Trou du Diable (Shawinigan), de fracassantes chutes qui, avec leur 42 mètres, n’ont que cinq mètres de moins en hauteur que celles du Niagara. La rivière Saint-Maurice tient son nom d’une seigneurie du début du 18e siècle, mais les Attikameks l’appelaient Tapiskwan Sipi : la rivière de l’enfilée d’aiguille.

Que ce soit en Haute, en Moyenne ou en Basse-Mauricie, les nombreuses activités récréotouristiques possibles ne manqueront pas de vous en mettre plein la vue. Et votre palais ne sera pas en reste grâce aux relais gourmands répartis au fil des villages et attractions. Optez pour l’observation de l’ours noir, le kayak, les explorations en traîneau à chiens, les sorties nocturnes en motoneige, les bistrots branchés, le ski sous toutes ses formes, la pêche blanche, le camping, le rafting, l’hébertisme, le VTT, le tourisme autochtone, etc. Peu importe votre choix, la nature et la culture de la Mauricie sauront vous charmer.


Les richesses du parc national de la Mauricie

Tout près de Saint-Mathieu-du-Parc, à cinq ou dix minutes en voiture du B&B Gîte Chambre Chalet (tout dépendant du site), le fantastique parc national de la Mauricie représente une valeur sûre au chapitre du dépaysement et de l’écotourisme. Sa richesse végétale et faunique ne vous laissera nullement indifférents.

D’une superficie de 536 km2 à la marge sud du Bouclier canadien, ce parc fédéral (gouvernement du Canada) constitue topographiquement un plateau faiblement incliné (d’ouest en est) au relief moyennement accidenté (150 à 500 m d’altitude env.) et qui fait la transition avec les basses terres du Saint-Laurent.

Y sont disséminés 150 lacs de toutes les dimensions et aux attributs variés. De petits lacs de tourbières, avec leurs eaux acides et sombres, se trouvent en plus haute altitude, tandis que les grands lacs clairs pullulent dans les vallées. Les randonneurs aimeront voir, entendre et humer la multitude de ruisseaux et de petites rivières qui relient en cascade tous ces plans d’eau. Un réseau complexe qui va rejoindre en bout de piste les rivières Matawin et Saint-Maurice.

Tout juste assez au sud pour recevoir un couvert de feuillus, le parc national de la Mauricie compte 30 espèces d’arbres et une centaine de groupes de végétaux; plus de 90% de sa surface constitue un environnement forestier. Érables à sucre et bouleaux jaunes dominent sur les versants ensoleillés et sur les sols terreux; les escarpements et les zones humides sont quant à eux pour les pins, les sapins et les épinettes. Au nord du parc, la forêt boréale s’annonce.

La faune y est typique de celle des forêts de l’Est canadien. Une cinquantaine de mammifères y vivent : des ongulés (dont le majestueux orignal), des carnivores (l’ours, le lynx, le loup et le renard par ex.), des rongeurs (lièvres, castors, écureuils, loutres, etc.), des chiroptères comme la chauve-souris brune et des insectivores comme la musaraigne cendrée. La chaîne alimentaire y est complexe, mais représentative des milieux forestiers bien pourvus en biotopes aquatiques. On y rencontre d’ailleurs notamment des belettes, des martres et des pékans, mais aussi 19 espèces d’amphibiens et de reptiles. Vous y verrez peut-être aussi un spécimen formant l’une des plus nordiques populations de tortues sylvestres.

211 espèces d’oiseaux ont été à ce jour observées « dans le parc »; 124 sont des espèces nicheuses. Les communautés ailées varient en fonction de la physionomie du couvert forestier et du réseau hydrographique. Les zones conifériennes abritent en abondance les roitelets à couronne rubis, les parulines obscures, les grives solitaires, les gros-becs errants et les juncos ardoisés. Il vous sera facile d’apercevoir dans les forêts mixtes des gélinottes huppées, des geais bleus, des mésanges à tête noire, des roselins pourprés et des grives. Des parulines couronnées ou bleues à gorge noire, des grives fauves, des viréos aux yeux rouges, des piouis et des pics maculés sont par ailleurs fréquemment observés en zones feuillues. Quant aux rapaces habitant le parc national de la Mauricie, seulement deux des douze espèces recensées sont susceptibles d’être vues facilement : la petite buse et le balbuzard pêcheur. La nuit, par contre, vous entendrez souvent les cris de la chouette rayée et ceux du grand-duc.


Activités pour clientèles européennes à Saint-Mathieu-du-Parc et en Mauricie

Le spectacle donné par l’écosystème forestier du parc national de la Mauricie constitue en lui-même une attraction pour tous les amants de la nature, et ce en toute saison. Outre les randonnées en forêt, avec ou sans guide pour l’interprétation des milieux naturels, une foule d’activités y sont offertes : canot-camping, cyclisme, pêche, baignade, ski de fond, raquette, etc. Tout ce merveilleux terrain de jeu est à quelques minutes de nos installations. De plus, tant le B&B Gîte Chambre Chalet que le village de Saint-Mathieu-du-Parc se trouvent dans le voisinage (en voiture) d’autres centres de plein air ou de villégiature qui offrent des expériences-vacances très appréciées des clientèles européennes.

  • Équitation. À Saint-Paulin, le centre d’écovillégiature Le Baluchon vous offre entre autres la chance d’expérimenter le métier de cow-boy; à cheval, à travers terres et forêts, vous pourrez suivre, guider et ramener au bercail de splendides bœufs Highland.

Auberge le Baluchon, Mauricie

  • Randonnées en traîneau à chiens. À Saint-Élie-de-Caxton, Les expéditions des 100 lacs vous donnent la chance de faire du « chien de traîneau » (comme disent les Français) en toute sécurité. Ambiance d’expédition garantie : sapins enneigés, froid polaire, tempêtes de neige, refuges rustiques, histoires de musher au coin du feu, jappements des huskies…

Saint-Élie-de-Caxton, Les expéditions des 100 lacs

  • Raquette. Activité familiale s’il en est une, la randonnée en raquettes au cœur de la forêt enneigée est un must en Mauricie. Si le parc national est l’endroit tout désigné pour les raquetteurs en herbe et aguerris, d’autres contrées sont aussi fort prisées, et certains centres offrent un accès gratuit. Découvrez par exemple le Centre d’aventure Mattawin à Trois-Rives, le Sentier national à Grandes-Piles, la Station touristique Floribell à Saint-Élie-de-Caxton, la Pourvoirie du Lac blanc à Saint-Alexis-des-Monts, les Berges du Lac castor à Saint-Paulin, les Sentiers d’A.D.E.L.E. de Saint-Édouard, etc.

Raquette

  • Ski de fond. Il en va de même pour le ski de fond. 18 beaux endroits facilement accessibles émaillent le territoire mauricien. Mentionnons entre autres Le Club de Plein Air le Huard à Saint-Mathieu-du-Parc, le centre de ski de fond Le Baluchon à Saint-Paulin, le Parc de l’île Melville, à Shawinigan, le Club de ski Le Sillon, à Saint-Tite, le Club de ski de fond Le Geai bleu, à Sainte-Thècle et la Pourvoirie Club Hosanna, à Trois-Rives.
  • Canot / kayak. En plus des incursions sur le Saint-Laurent possibles dans certaines conditions de marée et de vent, les pagayeurs peuvent faire de véritables marathons nautiques en Mauricie, notamment sur la rivière Saint-Maurice, sur le grand lac Mékinac ou sur le tourmenté lac Wapizagonke, situé au cœur du parc national de la Mauricie. Il y a aussi le parc écotouristique du lac Saint-Édouard, en Haute Mauricie, le parc de la rivière Batiscan, navigable sur 15 kilomètres, et le petit lac Sacacomie à Saint-Alexis-des-Monts. Également dans ce secteur plus au nord se trouve la réserve faunique Mastigouche, pour des ambiances sauvages émouvantes. Plus près, à Saint-Paulin, la rivière du Loup dévoile des cascades et des chutes sportives. Nombre de centres d’aventure et de forfaits (sur une ou plusieurs journées, en groupe, en camping, etc.) vous attendent cet été.

Canot / kayak

  • Randonnée pédestre. Évidemment, le parc national de la Mauricie est un haut lieu de hiking avec ses 180 kilomètres de sentiers. Les amateurs de longues sorties y apprécieront notamment le Sentier laurentien (plusieurs jours de marche). Cela dit, avec ses 45 km, ses belvédères, ses panoramas magiques et son Amphithéâtre au cœur de la Forêt, le parc écoforestier de Saint-Mathieu-du-Parc est une option gagnante. Débutants comme experts aimeront par ailleurs les décors vivifiants du parc de la rivière Batiscan, à Saint-Narcisse, où là aussi se trouvent des circuits de « géocaching » (chasse au trésor en forêt à l’aide de GPS). De Shawinigan à La Tuque, des dizaines de sites de randonnée pédestre sont à votre disposition, avec des sentiers patrouillés jusqu’en automne.

parc national de la Mauricie

  • Observation animalière. À plumes ou à fourrure, abrités ou sauvages, du renard au grand héron, beaucoup d’animaux peuvent être observés en Mauricie, que ce soit au zoo nature de Saint-Édouard-de-Maskinongé, à la Ferme bisonnière de Saint-Prosper-de-Champlain ou au Domaine de la Forêt perdue à Notre-Dame-du-Mont-Carmel par exemple. Pour une expérience encore plus intense, les observations de l’ours noir, de l’orignal, du castor et du loup en milieu naturel n’ont pas leur pareil. À Saint-Mathieu-du-Parc, les Excursions du Trappeurs proposent à cet égard des immersions avec guide d’une durée de 90 minutes.

Observation animalière

  • Couleurs d’automne. En automne, les forêts québécoises prennent des teintes flamboyantes, saisissantes de beauté. Les Européens qui viennent nous voir en Mauricie à cette période de l’année ne sont jamais déçus. Encore une fois, le parc national de la Mauricie offre des panoramas fantastiques, tout aussi appréciables de la route qui en fait le tour (si vous optez pour une balade en voiture). Des sites incontournables existent comme le belvédère Le Passage, avec sa vue imprenable sur le lac Wapizagoke, le belvédère de l’Île-aux-pins et le belvédère Lac-Bouchard (Saint-Jean-des-Piles).

Couleurs d’automne

  • Baignade. En plus des piscines, piscines à vagues (la plus grosse au Québec est à Trois-Rivières), glissades géantes et jeux d’eau, la Mauricie offre des endroits où se baigner (campings, parcs, etc.) en milieu naturel, avec de belles plages au sable couleur cassonade. Il y a entre autres le Domaine familial Grosleau, à Lac-aux-Sables, la Station touristique Floribell, à Saint-Élie-de-Caxton, et le Camping Plage Baie Martin du Lac-des-Piles. Comme au lac Édouard et aux chutes du lac Weber (parc national de la Mauricie), l’eau y est très claire.

Un survol et une invitation

Comme vous avez pu le constater même s’il ne s’agissait que d’un survol rapide, la région de la rivière Saint-Maurice jouit d’une grande richesse environnementale et possède des infrastructures récréotouristiques qui vous permettent d’en prendre la mesure au fil d’expériences inoubliables. Et à Saint-Mathieu-du-Parc, au cœur de ces forêts denses et de ces lacs sauvages qui nous entourent, nous avons le goût de vous en mettre plein la vue, chers amis d’Europe. Nous vous invitons à « venir nous voir »! Au B&B Gîte Chambre Chalet, nous veillerons d’ailleurs à ce que vous soyez bien logés et à l’aise dans cette accueillante rusticité que vous recherchez.

Pour des journées en nature qui se terminent en beauté, nous offrons des forfaits d’hébergement avec repas du soir en table d’hôte au café bistro du village. Pour 25 $ supplémentaires (taxes et service compris), vous aurez droit aux boissons (alcoolisées ou autres), au plat principal, au dessert avec thé-café-tisane. Et si vous voulez casser la croûte en mi-journée, lors d’une pause en forêt par exemple, nous pouvons vous préparer une savoureuse « boîte à lunch » pour 10 $ (tout compris).


café bistro du village Saint-Mathieu-du-Parc


À très bientôt.